institutlotus

institutlotus

ALIMENTATION ANTI CANCER

 
Dans le domaine du cancer les recherches actuelles portent essentiellement sur les traitements et sur les dépistages, le tout financé par les géants industriels de la pharmacie, de la pétrochimie et de l’agro-alimentaire. Mais sachez qu'il existe bel et bien un moyen naturel de le prévenir : notre alimentation. 

 

 

 Soyez conscient qu’il existe des moyens d’éviter les dégâts de ces maladies qui brisent les vies et les familles, mais pour cela il faut reprendre le contrôle de votre santé, agir en amont sur les causes et bien avant que le cancer s’installe. Voici quelques principes préventifs essentiels à appliquer:

 

LE SUCRE NOURRIT LE CANCER. LES ALIMENTS TRANSFORMÉS ET RAFFINÉS NOURRISSENT LE CANCER. LES LÉGUMES BIOLOGIQUES CRUS, EN PARTICULIER LORSQU’ILS SONT CULTIVÉS POUR OBTENIR LA TENEUR MAXIMALE EN ÉLÉMENTS NUTRITIFS (PAR OPPOSITION À L’AGRICULTURE À GRANDE ÉCHELLE) DEVRAIT ÊTRE LE FONDEMENT DE TOUT RÉGIME ALIMENTAIRE SAIN. NOUS RECOMMANDONS ÉGALEMENT QUE TOUTE PERSONNE AYANT UN CANCER DE FAIRE UNE DÉSINTOXICATION AVEC UN RÉGIME QUI INCLUENT DES ALIMENTS AYANT DES PROPRIÉTÉS ANTI-CANCÉREUSES EN PLUS DES TRAITEMENTS PRESCRITS.

 

 

1. Évitez les sucres et principalement le fructose, qui est semble-t’il en relation directe avec la résistance à l’insuline, état pré-diabétique qui rend le terrain particulièrement propice au développement de tumeur. La consommation quotidienne totale de fructose devrait être inférieure à 25 grammes par jour, y compris les fruits. Le plus sage serait même de maintenir un apport de fructose inférieur à 15 grammes, car il y a de fortes chances que vous consommiez d’autres aliments qui contiennent du fructose « caché ». On en trouve par exemple dans les boissons sucrées et dans la nourriture traitée.

 

2. Optimiser votre apport de vitamine D : de très nombreuses preuves démontrent que les carences en vitamine D peuvent être la cause du développement de tumeur. Les scientifiques estiment que 30% des décès dus aux cancers pourraient être évités grâce à une simple supplémentation en vitamine D. Sachant que l’exposition au soleil seule optimise les taux sanguins de vitamine D et diminue de plus de moitié les risques de cancer, il s’agit là de la meilleure prévention qui permettra d’atteindre des taux sanguins de vitamine D de 80 à 90 µg/ml, et écartons définitivement de notre esprit que l’exposition solaire augmente les risques de cancer de la peau, ce risque n’existe qu’en cas d’exposition excessive et d’abus de crème solaire.

 

 

3. Pratiquez un exercice physique : même si cette mesure semble moins en lien direct avec le développement pathologique, il existe pourtant des preuves irréfutables prouvant que l’exercice réduit les risques de cancer en agissant directement sur les niveaux élevés d’insuline, s’installe un terrain à faible teneur en sucre et donc peu propice à la croissance des cellules cancéreuses. On sait que les femmes actives présentent des taux de cancer du côlon et du sein très significativement inférieurs à leurs homologues sédentaires. Pensez à varier vos pratiques sportives et à travailler autant la force, que l’exercice en aérobie et de forte intensité ou l’endurance de même que les étirements et les assouplissements.

 

4. Absorber suffisamment d’oméga-3 de haute qualité. D’origine animale ou végétale, les acides gras de type oméga-3 sont de très puissants atouts dans la stratégie anticancéreuse, car d’un point de vue neurologique et de manière permanente ils court-circuitent les gènes qui seraient responsable de certains cancers.

 

 

5. Gestion des émotions.

Absorber des oméga-3 qui nous calment, avoir une nourriture et un mode de vie sains est une chose, mais travailler sur la libération et la gestion de nos émotions en est une autre tout aussi essentielle, car on est maintenant certain que 85 % du déclenchement de la maladie dépendrait des émotions.

 

6. Parmi nos populations, seulement 25 % de personnes mangent suffisamment de légumes. Idéalement, il faut qu’ils soient frais et d’origine biologique. Ce sont surtout les crucifères qui possèdent de réelles propriétés anticancéreuses, mais tous les légumes sont bénéfiques et leur quantité de consommation devrait être de 300 % supérieurs aux apports de protéine.

 

7. Il est aussi recommandé d’intégrer dans l’alimentation des baies et autres fruits exotiques colorés (mangue, papaye, grenade, kiwi…) pour leurs vertus antioxydantes et leurs apports vitaminiques, mais aussi des fruits secs tels que noisettes, amandes, noix et noix du brésil riches en vitamine E, A et B.

 

8. Préférez les cuissons à la vapeur ou par pochage aux grillades ou aux fritures. Quoi qu’il en soit, absorber un maximum d’aliments crus ou « al dente ».

 

 

9. Se ménager des moments de relaxation et d’oxygénation afin d’évacuer le stress et apprendre à le gérer.

 

10. – Maintenir un poids corporel idéal

 

6 ALIMENTS ANTI-CANCER


Une cure de désintoxication et atteindre un pH légèrement alcalin, tout en donnant au corps le meilleur des aliments biologiques, qui sont nutritionnellement denses. Votre but est de reconstruire un système immunitaire de tueur dont vous alimentez chaque cellule non cancéreuse dans votre corps avec une super nutrition.

 

-Les poissons gras, huile de poisson, l’huile de graines de lin, l’huile de chanvre, sont d’excellents acides gras oméga-3 Fournir (et d’autres acides gras bénéfiques) qui combattent l’inflammation et rendent le corps moins hospitalier aux cellules cancéreuses.

-Les légumes crucifères

Les légumes crucifères comprennent le brocoli, le chou-fleur, chou, chou de Bruxelles, le cresson, le chou frisé, le chou vert, chou-fleur, , navets, rutabagas, radis, roquette, et plus encore. Ces légumes contiennent du sulforaphane et d’autres composés utiles, qui aident à combattre les tumeurs du du sein, de la prostate, du cerveau et le cancer colorectal, ainsi que la leucémie. Les germes de brocoli et le brocoli , ont des propriétés anti-cancer.

-Les baies

Les framboises sont exceptionnelles, ettous les phytonutriments contenus dans toutes les baies comme l’acide ellagique, inhibent la croissance des tumeurs.

 

-Maitake et Shiitake

Ces champignons stimulent la fonction immunitaire et sont une grande source d’antioxydants. Ils sont riches en vitamines C et également en vitamines B ainsi que en calcium et d’autres minéraux.

-Le curcuma

La curcumine, que on trouve dans le curcuma, inhibe la propagation du cancer (métastases) avec ses effets anti-inflammatoires et oxydatifs. Le curcuma peut être trouvé dans des marchés de producteurs sous forme de racine. Il peut être utilisé librement pour pimenter votre nourriture (sur les salades ou en vinaigrette ainsi que dans les plats cuisinés), sans effets secondaires.

-Les tomates

Les composés actifs présents dans les tomates, le lycopène et les caroténoïdes sont très utiles, en particulier dans la lutte le cancer de la prostate et du pancréas chez les hommes. Sept à dix portions sont semaine sont proposées, deux jus cru pour un cuit. Essayer de faire votre propre jus, le jus de tomate acheté en magasin sera pasteurisé. Le lycopène est un antioxydant puissant.

 

-Les folates

Les jaunes d’oeufs, les avocats, les abricots, les légumes à feuilles vertes, et la citrouille sont riches en aliments type folates. Pour les mangeurs de viande, les foies de poulet sont très riches en acide folique. Des études utilisant des folates forme synthétique, comme l’acide folique, montrent une réduction du risque significatif de cancer colorectal.

-L’ail

Même l’Institut national du cancer admet que « l’ail … peut réduire le risque de plusieurs types de cancer en développement?, En particulier des cancers gastro-intestinaux ».

L’ail réduit l’inflammation, combat les radicaux libres, et combat le cancer. Manger le cru ou hachez-le et laissez-le reposer pendant 10-15 minutes avant de les cuire pour ne pas détruire l’allicine, qui est le composé bénéfique.

-Le raisin

Le composé qui se trouve dans les raisins rouges, le resvératrol est un antioxydant puissant. Les pépins de raisin ont d’énormes avantages. Nous vous recommandons de ne pas manger des raisins sans pépins.

 

6 ÉPICES ANTI-CANCER

 

 

CUMIN:Le cumin est populaire comme une aide à la digestion, beaucoup de gens ne réalisent pas que le cumin est également un antioxydant puissant. Les graines, qui sont souvent mâchés par une poignée d’Indiens qui veulent avoir une bonne digestion après leur repas, contiennent également de la thymoquinone. Ce composé contribue à réduire la propagation des cellules qui peuvent causer le cancer du côlon.

ORIGAN:Bien que couramment consommé dans une variété de plats italiens et de pâtes, ainsi que pour aromatiser la sauce à pizza, l’origan possède également des propriétés anti-cancer. En raison de ses propriétés anti-microbiennes, une cuillère à café d’origan est susceptible d’arrêter la croissance des cellules cancéreuses malignes, telles que celles qui causent le cancer de la prostate.

GINGEMBRE: Le gingembre a longtemps été prisé pour ses qualités curatives. En plus de réduire le cholestérol, le gingembre est également connu pour augmenter le métabolisme. Maintenant, les gens qui aiment ajouter du gingembre à leur plat favori sont également en train de tuer les cellules qui causent le cancer. Alors qu’il est facilement ajouté à des plats tels que salades, poissons et légumes, le mâcher avec du persil frais peut aider à rendre l’odeur de la racine plus supportable.

SAFRAN: La crocétine, un acide dicarboxylique de caroténoïde qui est contenu dans le safran, aide à retarder la progression du cancer. En outre, ce composé a été peut être en mesure de réduire la taille des tumeurs cancéreuses de 50%. Même si elle est chère, ses avantages peuvent être appréciés par l’ingestion de seulement quelques-uns de ses fils.

CANNELLE: Prisée comme aromatisant dans une variété de plats, y compris les pains, desserts, plats d’accompagnement et plats de résistance, seulement la moitié d’une cuillère à café de cannelle est nécessaire chaque jour pour profiter de ses nombreux propriétés anti-cancer. La cannelle est connue pour inhiber la formation de nouveaux vaisseaux dans le corps ainsi que la réduction de la croissance des tumeurs.

FENOUIL: 

L’anéthol est un composé trouvé dans le fenouil qui permet à l’épice de résister aux cellules cancéreuses. Le fenouil fait diminuer des enzymes, qui encouragent les cellules cancéreuses à se multiplier. Cette épice contient également une pléthore d’autres antioxydants et de phytonutriments.

Tout simplement en profitant des aliments savoureux et bien assaisonnés quotidiennement, les gens peuvent réduire leurs chances d’avoir à lutter contre un certain nombre de cancer. Avec une bonne combinaison d’épices, on peut espérer une vie longue et en bonne santé.

 

 

 

 

 



05/09/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres