institutlotus

institutlotus

L'endométriose en médecine Chinoise

image1.jpg

 

 

Endométriose : les solutions naturelles à la rescousse

 

L’endométriose est une maladie gynécologique de plus en plus courante et dont le taux a tendance à croître d’année en année. 

Ses principaux symptômes sont : 

  • algoménorrhée (grosses douleurs accompagnant les règles)
  • règles irrégulières
  • douleur du sacrum
  • douleur anale
  • infertilité

D’un point de vue de la médecine occidentale, il s’agit du tissu issu de l’endomètre (muqueuse qui recouvre la paroi interne de l’utérus) qui migre hors de l’utérus et provoque des lésions, des adhérences et des kystes. Ce tissu migre souvent vers les organes génitaux mais peut aussi se déplacer vers le système urinaire et digestif. 

Jusqu’à présent, la Médecine Occidentale ne connaît pas de traitement efficace face à l’endométriose. Le traitement le plus courant est la prise de Danazol dont les effets indésirables sont nombreux et importants. Et la malade peut rechuter à l’arrêt du traitement. Il existe ensuite le traitement chirurgical mais qui n’empêche pas non plus la rechute. 

Cette pathologie peut gravement perturber la vie quotidienne et professionnelles des femmes qui en sont atteintes.


Les outils de diagnostic comme de traitement propres à la médecine traditionnelle chinoise (mtc) sont particulièrement indiqués pour l’endométriose qui est une malade interne, chronique et différente pour chaque patiente.

 

Quelle est la vision de la Médecine Chinoise sur l'endométriose ?

 

En Médecine Chinoise, cette maladie est causée par ce que l’on appelle une « stagnation de sang » en dehors de l’utérus. Cette stagnation peut provenir d’une stagnation de Qi (d’énergie) à l’intérieur de l’utérus ou d’une accumulation de froid dans l’utérus, faisant stagner le sang. 

Cette maladie peut donc, du point de vue de la Médecine Chinoise, avoir plusieurs causes : 

  • une atteinte interne par des aliments de nature froide ou des aliments réfrigérés, surtout s’ils sont consommés pendant les périodes menstruelles ou postpartum. Ou alors une atteinte externe par du Vent-Froid. Dans les deux cas, c’est le froid qui fait stagner le Sang. 
  • les colères et le mécontentement peuvent aussi troubler le bon fonctionnement du Foie et faire stagner le Sang. 
  • l’anxiété, la dépression ou un excès d’activité intellectuelle peuvent perturber le fonctionnement de la Rate et créer un vide de Sang et une stagnation de Sang.

 

Quelles sont les solutions de la Médecine Chinoise face à l'endométriose ? 

 

 

Il faut savoir que la Médecine Chinoise est particulièrement efficace sur cette maladie. Son efficacité globale, selon les études faites dans les Hôpitaux, en Chine, s’élève à plus de 90%. 

Elle utilise pour traiter cette pathologie 3 outils : l’acupuncture, la moxibustion (qui consiste à faire chauffer une plante que l’on appelle l’armoise sur des points précis, notamment au niveau du ventre) et la pharmacopée chinoise. 

L’acupuncture, associée à la moxibustion améliore la circulation sanguine dans la cavité pelvienne, atténue les adhérences et la fibrose et permet de calmer efficacement les douleurs en libérant la stagnation de Qi et de Sang. Ce traitement est accompagné d’une pharmacopée chinoise afin d’avoir une action à la fois externe et interne.

 

Quelques conseils à appliquer pour limiter, dans un premier temps, les douleurs liées à l'endométriose :

 

 

Comme nous l’avons vu, le froid fige et fait stagner le sang. Donc, à partir de maintenant, il faut stopper les aliments dont la nature est froide, comme les produits laitiers (yaourt, fromage, lait, etc…), mais aussi les aliments dont la température est froide. Je vous rappelle qu’en Médecine Chinoise, tout ce qui est inférieur à la température du corps et considéré comme froid. Donc, il ne faut rien ingérer sortant du frigo ou du congélateur. Il ne faut manger que des aliments cuits et chauds. De cette manière, vous éviterez de ramener du froid dans le ventre. 

Il faut également absolument protéger votre ventre du froid. Donc pas de ventre à l’air, on le couvre bien et d’autant plus en période de règles. On évite également de se baigner en période de règles car en sortant de l’eau, il y toujours un petit courant d’air froid qui arrive sur le ventre.

 
 

L’alimentation

Premièrement, l’idée est de privilégier une alimentation anti-inflammatoire et hypotoxique. En pratique :

  • Augmenter sa consommation de fruits et légumes à 500 g par jour.
  • Consommer des poissons et des crustacés à 2 à 3 fois par semaine, en alternant 1 poisson gras (type saumon) et 1 poisson maigre (type cabillaud).
  • Choisir des céréales, des produits céréaliers à index glycémique bas ; c’est-à-dire remplacer toutes les versions blanches (farines, pâtes, pain ...) par leurs versions complètes ou semi- complètes.
  • Réduire au maximum la part des produits transformés souvent riches en sucres, additifs et conservateurs, ainsi que les produits laitiers et les produits sucrés.
  • Privilégier les viandes blanches.

En respectant ce régime alimentaire anti-inflammatoire, vous pouvez influencer l’activité inflammatoire de votre corps, afin de réduire fortement les douleurs et l’intensité des crampes.

 
QUELLE PLANTE :
L'achillée millefeuille (Achillea millefolium) : c'est une plante très intéressante en cas d'endométriose car elle est « progesterone-like », c'est-à-dire qu'elle agit comme de la progestérone. Elle est donc utile en cas de troubles hormonaux liés aux excès d'œstrogènes comme c'est le cas ici.

 Intégrer une plante qui va favoriser le travail du foie et la détoxification hormonale :

  • Le pissenlit (taraxacum dens leonis) : le pissenlit aide le foie à faire son travail de détoxification hormonale. Utilisation : en extrait de plante fraîche : 25 à 30 gouttes dans un verre d'eau, 3 fois/jour.
  • Le chardon–marie (silybum marianum) : le Chardon-Marie est utile pour renforcer le travail du foie. Utilisation : en extrait de plante fraîche : 25 à 30 gouttes dans un verre d'eau, 3 fois/jour.

 

Conclusion

L’endométriose peut s’exprimer de différentes manières, ainsi le diagnostic et les principes de traitement seront différent pour chaque personne. Cependant, l’acupression, l’adaptation du régime alimentaire et l’application de recommandations dans le quotidien (notamment par rapport au Froid) peuvent concrètement changer l’impact que la maladie aura sur la vie de la patiente : la médecine traditionnelle chinoise a la capacité d’accompagner les personnes souffrant d’endométriose vers moins de douleurs, plus de mobilité et de sérénité. De nombreuses études ont également montré l’impact que la médecine chinoise peut avoir sur les problèmes de fertilité.

Le rééquilibrage énergétique est un processus qui demande beaucoup d’engagement de la part du patient et du thérapeute. Comme pour toutes les médecines « douces », la réussite du traitement dépendra autant de l’engagement du thérapeute, que de l’engagement du patient ou de la patiente. C’est pourquoi les tensions émotionnelles, l’environnement et l’état d’esprit sont des composantes cruciales pour le diagnostic, comme pour le traitement.

 

 



20/12/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres